un enfant capture un jet d'eau place Flagey
un enfant capture un jet d'eau place Flagey

Traversées

Par : Ahrirou Mohamed, Azouagh Fadma, Azoum Nabiha, Bouzaadalla Aicha, Chayban Abbes, Cirpaci Rusalin Emil, Elallaoui Ghislaine, El Bouazatti Chaib, Alhassan Youssef, El Hassnaoui Zouaoui, El Medhoune Nassira, El Zolmaji Saloua, Massoudi Mohamed, Luka Pulolu Matheus, Mechbal Saadia, Pascual Vicioso Sofia, Rus VioricaSpaho Arife, Zahafi Mohamed, Kerbacjhi Lahbib, El Badri Es-Sadia

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles (éducation permanente)
Partenaire : La Rue ASBL
Animatrice : Rachida El Kadi
Artistes de la parole : Christine Andrien, Magali Mineur et Zazie Prignon
Artiste associée : Nora Palmaï (couturière)

De l'enfance à l'âge adulte

Quels sont les moments lors desquels nous avons senti que quelque chose basculait, qu'une enveloppe de l'enfance glissait de nos épaules pour révéler l'adulte en devenir ? Ces moments ont-ils eu un impact ? Si oui, lequel ? Sinon, pourquoi ? Qu'ont-ils changé pour nous ? Comment les avons-nous vécus ? Les transmettons-nous à notre tour ? Et plus largement, quels sont les rites ou rituels de passage qui existent aujourd'hui, et qui jalonnent l'enfance pour mener à l'âge adulte ?

Le projet Traversées a été mené en 2018 et 2019 avec un groupe d'hommes et de femmes apprenants en langue française auprès de l'ASBL La Rue. Des rencontres de plusieurs semaines, qui ont permis de soulever le voile de nos mémoires collectives multiples, qui sous-tendent ces moments rituels et qui font la construction d'une part de notre identité.

Récits de la naissance

C'est la nuit, la neige tombe sur les montagnes.
Dans un grenier, une femme.
Son ventre est rond, elle se déplace doucement. Une grimace sur son visage, elle se plie en deux, sa main se pose sur son ventre, elle souffle.
Une deuxième contraction, elle tombe à genoux, masse doucement son ventre, elle reprend sa respiration et se redresse.
Elle descend du grenier, sort de la maison, la neige crisse sous ses pas.
Devant elle un arbre, des fagots sont entassés tout autour du tronc, elle craque une allumette et met le feu aux fagots, l'arbre tout entier s'embrase.
La femme recule, elle regarde le feu, c'est comme si on avait allumé la montagne...

Le projet de récit était lancé : à l'aide d'exercices sur les images, le groupe a fait naître une histoire.

Tisser des liens

La naissance implique le lien. A la mère, par le cordon ombilical d'abord et affectivement ensuite, aux autres membres de la famille, au cercle familial élargi et à la société. Il n'y avait qu'un pas à franchir vers le fil et plus largement la couture. Petit à petit le groupe a été initié ou invité à transmettre et à accompagner les autres dans la matérialisation en tissu de l'histoire collective.

Dans un va-et-vient constant entre la couture, la broderie, l'assemblage, le dessin et l'histoire, le groupe a subtilement tissé des liens, non seulement entre eux mais aussi entre les fragments de culture de chacun.

Paroles d'un père est né, et à donné lieu à la publication d'un livret pédagogique.

Durée

À la carte | Tout voir

– Sensibiliser à la découverte de son passé, de son histoire souvent métissée et in(mé)connue, initier un mouvement de transmission des anciens et adultes vers les plus jeunes générations
– La création artistique comme outil de connaissance d’une culture multiple, et de la tradition populaire qui en fait partie
– Le langage artistique comme outil pour impliquer les membres d’une minorité culturelle à la vie en société et à la dimension citoyenne
– Mêler la création artistique aux patrimoines de la mémoire collective pour revaloriser les savoirs et les savoir-faire issus de la tradition populaire orale

Publication et livret pédagogique sur demande

info@theatredelaparole.be – +32 (0)2 736 69 50