cerceau bleu dans un arbre
cerceau bleu dans un arbre

Et si la vue de mon enfance m’était contée

Projet mené en 2018
Florence Aigner (Polymorfilms)
Fatoum Agbar, Cyril Mossé (Ateliers Graphoui)
Centre de santé mentale Le Coin des Cerises
Merci à Leïla Jamal, Véronique Lefebvre, François Dechef, Fatima Ben Kaddour, Louise Kahindo Sibalingana, Louis Hoebrechts, Karima Elammari.

Qu'est-ce qui nous lie ?

Dans une perspective d'accompagnement qui vise à abattre les préjugées et à favoriser la rencontre, le projet propose une démarche active et créative aux habitants des logements sociaux des quartiers de Versailles, Val Marie-Craetbos, et avoisinant. Qu'est-ce qui nous lie ? Comment vivons-nous sur ce territoire partagé après les actes terroristes ?

Comment vivons-nous ce territoire partagé par différentes cultures, langues, classes sociales ?

Un collectage sonore et visuel

Partager des souvenirs, des fragments de récits de soi, d'anecdotes : tout ce qui donne chair à notre âme et notre vécu. Partant de cette matière brute, sonore et photographique, une réalisation est finalement construite dans une dynamique collective. Elle est présentée en fin de projet avec une ouverture vers un possible prolongement (le projet Mémoires croisées pour 2019).

Au -delà de la reconnaissance de l'Autre, ce projet a pour vocation de créer du lien, et de mettre en valeur une identité collective reposant sur ce lieu de vie commune.

Et si la vue de mon enfance...

La photographie a d'une part donné lieu à la réalisation de portraits collectifs, mettant en lien les traits caractéristiques de chacun. Une fresque photographique composée des vues de chez soi et réalisée tout au long du projet a permis de revisiter un horizon nouveau, d'inviter à un regard neuf sur un habitat connu.

D'autre part, le collectage de récits auprès d'habitants des quartiers a permis la création d'une chambre d'échos des paroles collectées. Il a généré une approche des uns et des autres, créant de nouveaux liens avec des personnes jusque là uniquement croisées. Il a enfin donné lieu à une création sonore collective.

Durée

À la carte | Expositions vivantes | Tout voir

FINALITÉS ARTISTIQUES DISPONIBLES

Une création sonore : sur demande

Une exposition vivante : sur demande

– Les outils du collectage comme moyen de se réapproprier la mémoire individuelle et collective pour une cohésion sociale
– Sensibiliser à la découverte de son passé, de son histoire souvent métissée et in(mé)connue, initier un mouvement de transmission des anciens et adultes vers les plus jeunes générations
– la création artistique comme outil de reconnaissance des potentiels artistiques propres à chaque personne, et comme ciment d’une construction collective où chaque individualité prend place dans un collectif
– le collectage et la création artistique comme outils pour une redécouverte de l’environnement, du milieu de vie, des habitats, quartiers, voisinages…
– le collectage et la création artistique comme outil de lutte contre l’isolement, le repli sur soi

info@theatredelaparole.be – +32 (0)2 736 69 50