noma omran
eau argentée
noma omran
eau argentée

REPORTE – Noma Omran

Jeudi 29 octobre – 18h00 Projection – 20h30 Concert

Durée 180 min

Noma Omran, notes syriennes

Après la projection du film « Eau Argentée, Syrie autoportrait», la musique restera entêtante comme pour une inlassable prière. Cette voix bouleversante, c’est celle de Noma Omran, qui signe la musique du film. Noma Omran est cantatrice et compositrice syrienne. Elle est considérée comme l’une des grandes spécialistes de l’ancestral Maqâm oriental, notamment araméen et syriaque.

Voici des chants qui nous parviennent, on ne sait par quelles mystérieuses migrations, à travers les liturgies chrétiennes d’Orient. Echos incertains de toutes les villes révolues de Syrie, cités en ruine depuis trois mille, deux mille ou deux ans. Temples de la Mésopotamie antique ou souks aujourd’hui dévastés d’Alep.

Notes syriennes est un concert de musique du monde, et un voyage à travers la poésie et la musique classique arabe, de chants araméens du Vème siècle en prières soufi, jusqu’aux compositions propres de Noma Omran.

Eau argentée, Syrie autoportrait

De la guerre, le cinéaste syrien Ossama Mohammed en exil à Paris, n’a pas d’autres images que celles postées par des cinéastes amateurs sur internet. « Que voudrais-tu que je filme ? » lui écrit un jour Wiam Simav Bedirxan, une jeune Syrienne d’origine kurde, depuis Homs assiégée.

De ses images et des milliers d'images filmées par des milliers de filmeurs syriens anonymes, Ossama Mohammed va composer un film. Eau argentée est né de la rencontre entre leurs deux regards. Un autoportrait de la Syrie qui révèle l’invention d’une éthique documentaire, inséparable d’un désir de filmer dans le danger et la nécessité face à l’abîme, du geste cinématographique.

Téléchargez le programme complet du festival

REPORTE – Noma Omran

8,40 13,70 

Notes syriennes est un voyage avec Noma Omran à travers la poésie et la musique classique arabe, de chants araméens en prières soufi

Réinitialiser

Subtotal:

Add-ons total:

Total:

UGS : ND Catégories : , , ,

Description

Noma Omran, notes syriennes

Après la projection du film « Eau Argentée, Syrie autoportrait», la musique restera entêtante comme pour une inlassable prière. Cette voix bouleversante, c’est celle de Noma Omran, qui signe la musique du film. Noma Omran est cantatrice et compositrice syrienne. Elle est considérée comme l’une des grandes spécialistes de l’ancestral Maqâm oriental, notamment araméen et syriaque.

Voici des chants qui nous parviennent, on ne sait par quelles mystérieuses migrations, à travers les liturgies chrétiennes d’Orient. Echos incertains de toutes les villes révolues de Syrie, cités en ruine depuis trois mille, deux mille ou deux ans. Temples de la Mésopotamie antique ou souks aujourd’hui dévastés d’Alep.

Notes syriennes est un concert de musique du monde, et un voyage à travers la poésie et la musique classique arabe, de chants araméens du Vème siècle en prières soufi, jusqu’aux compositions propres de Noma Omran.

Eau argentée, Syrie autoportrait

De la guerre, le cinéaste syrien Ossama Mohammed en exil à Paris, n’a pas d’autres images que celles postées par des cinéastes amateurs sur internet. « Que voudrais-tu que je filme ? » lui écrit un jour Wiam Simav Bedirxan, une jeune Syrienne d’origine kurde, depuis Homs assiégée.

De ses images et des milliers d’images filmées par des milliers de filmeurs syriens anonymes, Ossama Mohammed va composer un film. Eau argentée est né de la rencontre entre leurs deux regards. Un autoportrait de la Syrie qui révèle l’invention d’une éthique documentaire, inséparable d’un désir de filmer dans le danger et la nécessité face à l’abîme, du geste cinématographique.

Téléchargez le programme complet du festival

Informations complémentaires

tarifs

Adultes, Réduits (seniors, chômeurs, étudiants, artistes), Partenaires et article 27

Ceci vous intéressera également :