Violence et paroles douces

Projet mené en 2019

Le Théâtre de la parole a travaillé avec le TEFO ASBL.

Assia Azeebal ( coordinatrice TEFO)
Magali Mineur (Coordination générale du projet – Théâtre de la parole)
Zazie Prignon ( artiste de la parole intervenante)
Jean-Paul Tournay ( artiste intervenant – concepteur/architecture)
Hamadi (conception et réalisation des collages)

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles (Education Permanente)

Thématique

L’apprentissage de la langue française par le biais du jeu, comme outil de démocratisation culturelle et/ou dans l’espace public.

Présentation du partenaire pour ce projet

Le Centre Tefo est une association créée en 2001 et située dans le quartier de la Senne, à deux pas de la station de pré-métro Yser. Il propose un panel d'activités très varié pour petits et grandes.

Pour les adultes :

  • Cours d'alphabétisation en français
  • Cours de FLE (français langue étrangère)
  • Parcours d'intégration pour primo-arrivants (en partenariat avec les BAPA et VIA)

Objectifs

Il s’agit de réaliser une création artistique collective à partir de la langue, des mots pour questionner leurs mécanismes, leurs modes de fonctionnement au quotidien et pour relever les croisements, balises, points de contact qui renforcent la rencontre entre :

  • Les AUTRES propres à chaque langue
  • La langue parlée comme outil pour penser le monde
  • La langue comme outil pour tisser du lien entre les mots pour dire, s'exprimer sur l'espace public
  • La langue comme matière à recherche sur LES LANGUES parlées (maternelles, d’adoption, de culture, de relation sociale, ...)
  • La langue pour mieux cerner les émotions liées aux mots employés et aux contextes d’utilisation.

Ces objectifs rencontrent ceux de l’asbl TEFO : "Apprendre … est une dimension qui doit être préservée tout le long d’un projet comme celui-ci.  La langue passe par la culture et ce type de projet doit permettre l’accès à la culture pour eux. Tous les participants (y compris les enseignants) doivent intervenir à chaque moment pour veiller au lien." Assia Azeebal

Support

Jeu en bois composé d'un plateau et de dés

Pistes d'utilisation de l'outil

Le jeu se pratique seul, à deux ou à plusieurs avec trois dés ou plus. Au préalable, les participants et/ou animateur.trice.s ont annoté des mots sur les dés. Ensuite, les dés sont lancés, un à un sur la table de jeu. Trois dés jetés permettent de voir apparaître 3 mots. Ainsi de suite. A partir de ces mots, les participants sont amenés à créer une phrase porteuse de sens. Cette méthode permet donc aux apprenants d'utiliser la langue française afin qu'ils puissent s'exprimer, défendre leur point de vue au sein de la société dans laquelle ils vivent en apprenant la signification des mots et la structure nécessaire pour les combiner.

Diffusion du jeu

Lors de notre festival Paroles de résistance en octobre 2019, le public présent a été invité à y jouer.

En effet, la simplicité des règles permet à un ou plusieurs « joueur » de découvrir une nouvelle manière de manipuler les mots, de construire des phrases. De cette façon nous avons pu observer de petits groupes se former autour du plateau. Dans ce cadre, les participants ont utilisé les mots pour la rédaction d’un poème, d’un petit texte, d’une courte histoire ou encore d’un Haïku. Nous avons pu observer comment les mots résonnent différemment d'une personne à l'autre. Cela démontre, également, que le jeu est accessible quel que soit le public rencontré. Il met en avant le développement de la citoyenneté active, l’exercice des droits culturels dans une perspective d’émancipation individuelle et collective. En s'exprimant, chaque citoyen défend son point de vue, sa créativité,...

Ce jeu a également servi d’outil d'apprentissage auprès de la Maison de Quartier Helmet. Suite à la crise sanitaire, cette association nous a contacté afin de réaliser des ateliers autour de l'apprentissage de la langue française et le conte. En effet, aux retours des enfants à l'école des devoirs, les animatrices ont vite constaté que le confinement avait fait des dégâts pour les enfants (diminution de l'expression en français, peur de parler en public, ...). Lors d’un atelier, nous avons apporté le jeu pour aider les enfants à construire de petites phrases afin d'étoffer leur conte en cours d'écriture. Le plaisir de lancer les dés a permis aux enfants d'apprendre de manière totalement différente en laissant la place au hasard. A la suite de cet atelier nous avons proposé à l’animatrice de garder le jeu durant quelques temps pour qu’elle puisse le faire découvrir aux autres enfants de la Maison de Quartier.

Cela démontre, encore une fois, que même si l’outil a été réalisé par des adultes, il est autant accessible et utile aux enfants.

En janvier 2022, deux membres de l'équipe du Théâtre de la parole se sont rendues au Centre Culturel Marcel Hicter. La directrice voulait sensibiliser son personnel à l'éducation permanente. Nous lui avons proposé de présenter nos différents outils réalisés. Suite à cette présentation, l'équipe a été mise en action. En petit groupe, nous leur avons proposé de nous donner leur définition de l'éducation permanente. Suite à la mise en commun de leur définition, les animatrices ont noté leurs mots-clés sur les dés du jeu. Chaque groupe a dû lancer les dés. En fonction des mots inscrits ils ont dû créer une poésie, une chanson,...afin d'à nouveau redonner une définition de l'éducation permanente de manière plus ludique. Une autre méthode mais qui a montré toute l'utilité de ce jeu dans une autre situation.

Contact

Animation, formation et accompagnement ainsi que mise en place d’un évènement – Magali Mineur –magali.mineur@theatredelaparole.be


À la carte | Tout voir

Education permanente

Retrouvez notre programmation complète sur notre page consacrée à l’éducation permanente