Journée 1

Mercredi 25 janvier 2023

Programme de la journée

10h – Accueil

10h30 – 12h30En dialogue et en lectures  - Conférence dialoguée

A partir de l’œuvre de Franz Fanon (Peau noire, masques blancs) et de l’œuvre de Octave Mannoni (Psychologie de la décolonisation)

Donatienne du Jardin et Luc Parisel en dialogue
Ahmed Afiz et Nina Eeklaer - artistes intervenant.e

Lieu : restaurant le Prieur

12h30-14h – Pause repas 

Lieu : restaurant le Prieur

15h30-17h30Quels mots pour dire ? Atelier participatif pour adultes

Thierry Duirat est danseur et metteur en scène. Il anime des stages en art vivant depuis 20 ans. Depuis 2010, il crée également des jeux, principalement autour du corps (y compris en design social, team building etc.) et aussi à partir des mots, de la langue (son ouvrage « histoires de mots en BD est édité par Larousse en 2021, le spectacle « Travail, que nous raconte le mot travail » tourne dans la région des Hauts-de-France depuis 8 ans).

En janvier, pour le Théâtre de la parole, il s’agira pendant 2 heures de proposer plusieurs jeux et ateliers ludiques abordant la langue sous différents angles… notamment dans sa relation aux pouvoirs. 

Cette approche ne constitue pas un cours, une formation ni une conférence… mais bien une pluralité d’ateliers pratiques, divers et surtout variés pour ouvrir les imaginaires, s’autoriser à repenser l’autorité des auteurs et autrices que nous sommes… pour jouer quoi !

Nous pourrons bien sûr nous inspirer d’une ludothèque présente sur place et des ouvrages suivants (également présent en janvier) dont bons nombres viennent de Belgique !

Lieu : Classes vertes

Par Thierry Duirat

19h – Spectacle – « TRACES - Discours au Nations Africaines»

Un texte fort rédigé par un homme à la pensée forte, Felwine Sarr qui a appris à ne plus être en colère mais à agir. Une mise au point puissante, à faire entendre à la jeunesse africaine et à la jeunesse du monde. Un texte écrit pour et interprété par le comédien burkinabé Étienne Minoungou, formidable conteur et l’une des grandes voix de la scène artistique africaine contemporaine.

L’histoire. Celle d’un migrant africain rentré de son « odyssée européenne » et qui revient vivre sur son continent. « J’ai souhaité vous parler. Vous peuples des premières aubes. » Seul, debout, dressé face au monde avec la ferme volonté de s’adresser directement à lui, Étienne Minoungou prend la parole. Une exhortation à revenir sur la longue histoire de ce continent qui peupla le monde, qui apprit à faire communauté avec tous les éléments et qui subit encore et toujours les affres des « étrangers-conquérants ». Un regard sans concession ni faux jugement posé sur l’Afrique et le monde, sans ressentiment, sans plainte pour aller vers une forme de réveil et d’engagement lumineux.

Cette parole poétique et métaphorique nous dit de nous dresser, de retrouver notre humanité, d’arpenter la Trace. Elle s’adresse à nous, aussi Européens qui sommes en « état d’urgence ». Le mouvement est réglé par le souffle puissant du comédien et la musique groove de Simon Winsé.

Ce spectacle a été présenté pour la première fois lors de l’inauguration du Musée des civilisations noires en décembre 2018 à Dakar et dans la semaine d’art du Festival d’Avignon en automne 2020.

Lieu : Salle du Théâtre de la parole

Avec Etienne Minoungou, Simon Winse (musicien)
Gaël Genette, régisseur

 

 

 

 

Journée 1

4,00 12,40 

Au programme de cette première journée : atelier, conférence dialoguée et spectacle

Réinitialiser

Subtotal:

Add-ons total:

Total:

UGS : ND Catégories : , , , ,

Sur le site du Rouge-Cloître 1160 Auderghem

Description

Programme de la journée

10h – Accueil

10h30 – 12h30En dialogue et en lectures  – Conférence dialoguée

A partir de l’œuvre de Franz Fanon (Peau noire, masques blancs) et de l’œuvre de Octave Mannoni (Psychologie de la décolonisation)

Donatienne du Jardin et Luc Parisel en dialogue
Ahmed Afiz et Nina Eeklaer – artistes intervenant.e

Lieu : restaurant le Prieur

12h30-14h – Pause repas 

Lieu : restaurant le Prieur

15h30-17h30Quels mots pour dire ? Atelier participatif pour adultes

Thierry Duirat est danseur et metteur en scène. Il anime des stages en art vivant depuis 20 ans. Depuis 2010, il crée également des jeux, principalement autour du corps (y compris en design social, team building etc.) et aussi à partir des mots, de la langue (son ouvrage « histoires de mots en BD est édité par Larousse en 2021, le spectacle « Travail, que nous raconte le mot travail » tourne dans la région des Hauts-de-France depuis 8 ans).

En janvier, pour le Théâtre de la parole, il s’agira pendant 2 heures de proposer plusieurs jeux et ateliers ludiques abordant la langue sous différents angles… notamment dans sa relation aux pouvoirs. 

Cette approche ne constitue pas un cours, une formation ni une conférence… mais bien une pluralité d’ateliers pratiques, divers et surtout variés pour ouvrir les imaginaires, s’autoriser à repenser l’autorité des auteurs et autrices que nous sommes… pour jouer quoi !

Nous pourrons bien sûr nous inspirer d’une ludothèque présente sur place et des ouvrages suivants (également présent en janvier) dont bons nombres viennent de Belgique !

Lieu : Classes vertes

Par Thierry Duirat

19h – Spectacle – « TRACES – Discours au Nations Africaines»

Un texte fort rédigé par un homme à la pensée forte, Felwine Sarr qui a appris à ne plus être en colère mais à agir. Une mise au point puissante, à faire entendre à la jeunesse africaine et à la jeunesse du monde. Un texte écrit pour et interprété par le comédien burkinabé Étienne Minoungou, formidable conteur et l’une des grandes voix de la scène artistique africaine contemporaine.

L’histoire. Celle d’un migrant africain rentré de son « odyssée européenne » et qui revient vivre sur son continent. « J’ai souhaité vous parler. Vous peuples des premières aubes. » Seul, debout, dressé face au monde avec la ferme volonté de s’adresser directement à lui, Étienne Minoungou prend la parole. Une exhortation à revenir sur la longue histoire de ce continent qui peupla le monde, qui apprit à faire communauté avec tous les éléments et qui subit encore et toujours les affres des « étrangers-conquérants ». Un regard sans concession ni faux jugement posé sur l’Afrique et le monde, sans ressentiment, sans plainte pour aller vers une forme de réveil et d’engagement lumineux.

Cette parole poétique et métaphorique nous dit de nous dresser, de retrouver notre humanité, d’arpenter la Trace. Elle s’adresse à nous, aussi Européens qui sommes en « état d’urgence ». Le mouvement est réglé par le souffle puissant du comédien et la musique groove de Simon Winsé.

Ce spectacle a été présenté pour la première fois lors de l’inauguration du Musée des civilisations noires en décembre 2018 à Dakar et dans la semaine d’art du Festival d’Avignon en automne 2020.

Lieu : Salle du Théâtre de la parole

Avec Etienne Minoungou, Simon Winse (musicien)
Gaël Genette, régisseur

 

 

 

 

Informations complémentaires

Tarifs

Adultes, Enfants, étudiants, Réduit (seniors, chômeurs, artistes, habitants d'Auderghem), Association