Journée 2

JEUDI 26 janvier 2023

Programme de la journée 

10h – Accueil

10h30 – 12h30Nommer le monde autrement

En résonance avec le spectacle "TRACES, Discours aux Nations Africaines"

Etienne Minougou

Lieu : restaurant le Prieur

12h30-13h30 – Pause repas 

Lieu : restaurant le Prieur

14h00-16h00 – En dialogue et en mouvement - Conférence dialoguée et atelier

En 2019, 30 danseurs.ses de hip-hop, krump, break, voguing, ... ré-inventent l’opéra baroque de Jean Philippe Rameau, Les Indes Galantes. S’en suit un film documentaire sur le processus. Ninette Succab  Glissant présente son travail de réflexion sur le sujet en s’appuyant sur des supports filmés, et en collaboration et en présence de Bintou Dembélé – chorégraphe et danseuse – chorégraphe du spectacle.

Lieu : Classes vertes

Par Ninette Succab Glissant

19h – Spectacle – « Aux confins du monde»

Né d’une commande de capsules vidéo portant sur la représentation du handicap, Aux confins du monde prend la scène, nourri de récits traditionnels mais aussi des expériences de ses interprètes. Le trio de choc composé par Christine Horman, Evelyne Devuyst et Marie Thys y mêle voix, musique et langue des signes, au profit d’un conte captivant, poétique et complice, truffé d’images et bourré d’humour.

Elles nous emmènent dans un monde peuplé de châteaux. Au-dessus des châteaux, est gravée la devise des Rois : « Sois à l’image de ton Roi ou ne sois pas ! » Entre ces châteaux errent donc celles et ceux qui ne ressemblent à aucun Roi. Parmi elleux, il y a Celle dans le souffle du silence, Celle qui lisait les gestes de la main, Celle qui voyait dans le noir, un Bègue, une Bigle, une Bossue, un Boiteux, des corps cassés, des cœurs à nu, les Autres, Gueuses et Gueux. Toutes et tous suivent le corps fragile de La Fille de Faïence… 

Ensemble, iels forment un monde parallèle, peut-être pas aussi imaginaire qu’il n’y paraît. Ensemble, iels arriveront au bout du monde. Parce que finalement, peut-être que plus on est de gueux, plus on va loin.

 Lieu : Restaurant du Prieur

Avec Christine Horman, Evelyne Devuyst (traduction en langage de signe) et Marie Thys



 

 

 

 

Journée 2

4,00 12,40 

Au programme de cette Deuxième journée : atelier en résonance avec le spectacle , conférence en dialogue et mouvement et un spectacle

Réinitialiser

Subtotal:

Add-ons total:

Total:

UGS : ND Catégories : , , , ,

Sur le site du Rouge-Cloître 1160 Auderghem

Description

Programme de la journée 

10h – Accueil

10h30 – 12h30Nommer le monde autrement

En résonance avec le spectacle « TRACES, Discours aux Nations Africaines »

Etienne Minougou

Lieu : restaurant le Prieur

12h30-13h30 – Pause repas 

Lieu : restaurant le Prieur

14h00-16h00 – En dialogue et en mouvement – Conférence dialoguée et atelier

En 2019, 30 danseurs.ses de hip-hop, krump, break, voguing, … ré-inventent l’opéra baroque de Jean Philippe Rameau, Les Indes Galantes. S’en suit un film documentaire sur le processus. Ninette Succab  Glissant présente son travail de réflexion sur le sujet en s’appuyant sur des supports filmés, et en collaboration et en présence de Bintou Dembélé – chorégraphe et danseuse – chorégraphe du spectacle.

Lieu : Classes vertes

Par Ninette Succab Glissant

19h – Spectacle – « Aux confins du monde»

Né d’une commande de capsules vidéo portant sur la représentation du handicap, Aux confins du monde prend la scène, nourri de récits traditionnels mais aussi des expériences de ses interprètes. Le trio de choc composé par Christine Horman, Evelyne Devuyst et Marie Thys y mêle voix, musique et langue des signes, au profit d’un conte captivant, poétique et complice, truffé d’images et bourré d’humour.

Elles nous emmènent dans un monde peuplé de châteaux. Au-dessus des châteaux, est gravée la devise des Rois : « Sois à l’image de ton Roi ou ne sois pas ! » Entre ces châteaux errent donc celles et ceux qui ne ressemblent à aucun Roi. Parmi elleux, il y a Celle dans le souffle du silence, Celle qui lisait les gestes de la main, Celle qui voyait dans le noir, un Bègue, une Bigle, une Bossue, un Boiteux, des corps cassés, des cœurs à nu, les Autres, Gueuses et Gueux. Toutes et tous suivent le corps fragile de La Fille de Faïence… 

Ensemble, iels forment un monde parallèle, peut-être pas aussi imaginaire qu’il n’y paraît. Ensemble, iels arriveront au bout du monde. Parce que finalement, peut-être que plus on est de gueux, plus on va loin.

 Lieu : Restaurant du Prieur

Avec Christine Horman, Evelyne Devuyst (traduction en langage de signe) et Marie Thys



 

 

 

 

Informations complémentaires

Tarifs

Adultes, Enfants, étudiants, Réduit (seniors, chômeurs, artistes, habitants d'Auderghem), Association