Oralités décoloniales

Suite aux mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le Coronavirus, le weekend Oralités décoloniales est reporté. En attendant la reprise de nos activités à partir du 10 juin 2020, découvrez de chez vous les vidéos des spectacles, textes des artistes, livrets pédagogiques… sur notre site Internet et notre chaîne Vimeo

oralités décoloniales : qui ? quoi ? comment ?

Le Théâtre de la parole, Conteurs en balade et les Dimanches du Conte vous invitent pour un weekend de réflexion collective autour des oralités décoloniales. Les artistes de l’oralité, conteur.ses, publics, programmateur.trices, et institutions culturelles et politiques sont ainsi conviés du vendredi 20 au dimanche 22 mars 2020. Spectacles, ateliers et causeries questionneront les pratiques artistiques d’aujourd’hui. Et aussi la transmission de récits dans une approche décoloniale.

Un weekend pour questionner

Quelles démarches possibles pour questionner les imaginaires collectifs, nos héritages coloniaux, les dérives d’exotisme ? D’où on raconte, comment, pour qui ? Qui sont les artistes de la scène du conte en Belgique ? Et aussi quels sont leurs répertoires ?

Et encore bien d’autres questions que nous aimerions partager avec vous lors de ce weekend des oralités décoloniales. Non pas pour trouver les bonnes réponses, mais pour chercher ensemble d’autres versions de la même ‘’Histoire’’.

« Il est grande barbarie à exiger d’une communauté d’immigrés qu’elle s’intègre à la communauté qui la reçoit. La créolisation n’est pas une fusion, elle requiert que chaque composante persiste, même alors qu’elle change déjà. L’intégration est un rêve centraliste et autocratique. »
Edouard Glissant

#stayhome

Détail du programme

  • Atelier-rencontre

    vendredi 20 mars

    A partir d’un cadre historique critique, d’extraits de films de propagande, de vidéos documentaires sur les ressorts de la colonisation, du portrait de Patrice Lumumba, les participant.es à l’atelier seront invitées à échanger sur les mécanismes de la colonisation en général.

    Atelier présenté par Michel Verbeek, en collaboration avec le Gaffi asbl.

    Au Gaffi ASBL, Rue de la Fraternité 7
    1030 Bruxelles, vendredi 20 mars de 10h à 12h.

  • Balade décoloniale

    Samedi 21 mars

    « La délivrance est toujours partiellement affaire de récit : déconstruire des récits, briser les silences, créer de nouveaux récits. Une personne libre raconte son propre récit. Une personne valorisée vit dans une société où son récit a une place. » Rebecca SOLNIT

    Dans les interstices du silence se glissent les mots, ceux de trois voix qui au fil des pas contés nous mèneront de l’Histoire telle qu’elle nous fut enseignée, aux histoires, récits et imaginaires dépollués. Un chemin à arpenter depuis l’hommage au « souverain » jusqu’à la forêt enchanteresse, prélude à un weekend de réflexion et de déconstruction.

    Départ : 13h Square du Souverain, avenue Jules Génicot à 1160 Auderghem

    Arrivée : 14h30 Au Théâtre de la parole

    Artistes de la parole : Apollinaire Djouomou et Kyung Wilputte, et Audrey Boucksom, guide-conférencière

    En collaboration avec l’asbl ARC

    Entrée : 4 euros / article 27

  • Introduction

    Samedi 21 mars

    15h : Introduction par le Théâtre de la parole

    15h15 : Cartographie spatiale de nos privilèges, atelier et discussion collective animés par Thierry Duirat.

  • L'Ennemi intime

    Samedi 21 mars

    nadège Ouedraogo sur scène pour L'ennemi intime d'Hamadi

    L’Ennemi intime est une plongée dans la question contemporaine la plus aiguë : la relation à l’Autre.

    Que deviennent nos manières de penser et nos engagements, lorsque l’altérité n’est plus simplement un fantasme en noir et blanc, mais dorénavant au plus proche de notre quotidien ?
    Au travers de deux voix féminines que tout semble séparer (origine ethnique, couleur de peau, pensées et croyances sur le monde…), de récits croisés emprunts de force et de poésie, cette création mêlant jeu d’acteurs et diffusion sonore questionne les certitudes et ne laissera personne indifférent.

    Pour ados et adultes – Durée 60’

     

     

    Avec Alice MARTINACHE et Nadège OUEDRAOGO
    Texte : HAMADI
    Mise en scène : Magali MINEUR
    Scénographie et Création lumière : Géa HERNANDEZ
    Création Sonore : Cyrille MOSSE
    Costumes : Gaëlle MARRAS
    Crédit photo : Pierre-Edouard Jasmin
    Conception, production et réalisation: Théâtre de la parole

    Au Théâtre de la parole, Rue du Rouge-Cloître 7d
    1160 Bruxelles.

    Samedi 21 mars de 16 à 17h

     

    Vers le livret du spectacle

  • Echanges

    Samedi 21 mars

    Dans ce moment d’échanges informels, nous aborderons au départ du spectacle “L’ennemi intime”, la question “D’où je parle ?” En compagnie des comédiennes, Alice Martinache et Nadège Ouedraogo et de Magali Mineur qui animera les discussions. 

    Au Théâtre de la parole, Rue du Rouge-Cloître 7d
    1160 Bruxelles.

    Samedi 21 mars de 17h15 à 18h

    de 18h à 19h : pause bar – restauration

  • La Yara

    Samedi 21 mars

    Alice Beaufort et Sébastien Lattuga sur scène pour La Yara

    Une histoire de puissance féminine et de reconstruction. Yara est une jeune fille aux grands yeux noirs qui pétillent. Elle grandit auprès de sa grand-mère Mamita, entre la jungle et le fleuve. Ce soir-là, c’est la fête au village, Yara danse aux sons des tambours. Ce soir-là, dans la nuit sans lune, elle est violée et sa vie va basculer… Heureusement, guidée par Mamita dans la Grande Forêt, rencontres et magie aideront Yara sur son chemin.

    Pour ados et adultes – Durée 30’

    Spectacle de Conte et Musique inspiré de contes traditionnels d’Amazonie
    Avec Alice Beaufort (parole) et Sébastien Lattuga (musique)

    Au Théâtre de la parole, Rue du Rouge-Cloître 7d
    1160 Bruxelles.

    Samedi 21 mars de 19h à 19h30

     

    Vers le podcast du spectacle pour Radio Campus 

  • Echanges

    Samedi 21 mars

    Echanges autour du spectacle « La Yara » avec Alice Beaufort et Sébastion Lattuga, et Michel Verbeek modérateur. 

    Au Théâtre de la parole, Rue du Rouge-Cloître 7d
    1160 Bruxelles.

    Samedi 21 mars à 19h30

    19h45 : Pause bar

  • Echanges

    Samedi 21 mars

    Nous aborderons ensuite la question des sources avec Apollinaire Djouomou et Fidèle Anato (Bénin) (à confirmer). Dans cet espace de parole, ce seront les questions du répertoire qui seront abordées: De quoi tu parles ? Comment tu le fais ? Qu’est-ce qui fait que l’on a envie de raconter des histoires qui ne sont pas liées à nos traditions ? Tou.tes les participant.es aux rencontres seront également invitées à partager leurs expériences, points de vue et questionnements, afin de contribuer à la réflexion collective.

    Au Théâtre de la parole, Rue du Rouge-Cloître 7d
    1160 Bruxelles.

    Samedi 21 mars à 20h

  • Suite du programme

    Dimanche 22 mars

    Le dimanche 22 mars, Oralités décoloniales continuent au Bruegel avec les Dimanches du conte.

    Découvre le programme détaillé ici : Oralités décoloniales avec Les Dimanches du conte