Jeux d’enfance

 

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles (éducation permanente)
Partenaire : La Rue ASBL
Animatrice : Rachida El Kadi
Artistes de la parole : Christine Andrien

Coordination générale : Magali Mineur (Théâtre de la parole)
Artiste associée : Corrado Abate (ébéniste)

Abordons la mémoire collective par le biais des jeux de l'enfance.

Jeux d'enfance est le projet mené 2019 avec un groupe d'hommes et de femmes apprenants en langue française auprès de l'ASBL La Rue. En 2018 nous avions déjà travaillé avec le même groupe à un autre projet autour des rituels de naissance et qui avait notamment donné lieu à un récit collectif intitulé « La parole d’un père ». Au cours de ce projet nous avons beaucoup parlé d’enfance, chaque participant en explorant ses souvenirs a raconté à quoi il jouait quand il était petit.

Ces échanges ont mis en lumière une proximité entre eux et les jeux auxquels ils jouaient quel que soit leur âge ou leur lieu de naissance. Le projet en 2019 est né de la volonté du groupe de continuer à explorer la mémoire collective par le biais des jeux auxquels on jouait quand on était petit. C’est un membre du groupe qui a eu l’idée de prolonger l’histoire inventée l’année précédente. C’est ainsi qu’est né le point dedépart du jeu : un jeu collaboratif, basé sur le principe du jeu de l’oie. Avec une histoire de base, un parcours semé de questions inventées par les participants sur la mémoire de l’enfance ainsi que de jeux d’adresse (empilage de cubes à 8 faces, saut à la corde, marelle, ricochets, osselets... )... Parfois le joueur pourra se retrouver devant une carte vierge de toute question, ce sera à lui à inventer une question qu’il aimerait poser sur l’enfance.

Mais pourquoi le jeu en éducation permanente?

D’après de nombreux sociologues, le jeu permet de développer l’être dans toute sa dimension psychologique, sociologique, identitaire, ... Il est le lieu de rencontre des enfants, des adolescents entre eux et avec les adultes. Il est également lieu de construction et puis de la transmission des savoirs, source de socialisation et de motivation. De plus il aide à développer l’imaginaire et à acquérir des outils critiques pour analyser le monde. Il permet aussi de s’essayer à dépasser des peurs, surmonter ses angoisses, trouver un chemin, être dans l’action sans en subir les conséquences parfois violentes qui sont celles de la vie..

En somme il est un outil formidable de développement de l’individu depuis son plus jeune âge et jusqu’à l’âge adulte, et ce dans toutes les cultures.

Ces jeux seront explorés dans toutes leurs dimensions et de différentes manières pour aborder la mémoire collective et susciter la rencontre avec l’Autre dans ce qu’il a de même et de différent et sous couverts des jeux qui existent dans le monde, découvrir les approches culturelles ludiques qui nous fondent.

Réalisation, construction du jeu

Pour réaliser ce jeu, nous nous sommes nourris en allant visiter l’exposition "Children's games" de François Alijs au musée KANAL, en profitant d’une animation à la ludothèque SPECULOOS. Même si tous les participants n’étaient pas présents au cours de ces activités, elles ont durablement marqué ceux et celles qui étaient là et ces visites ont été racontées aux absent.e.s, certain.e.s sont retourné.e.s à la Ludothèque pour emprunter des jeux pour les petits enfants.

Les participants de l’atelier ont eu l’occasion de travailler le bois avec Corrado ABATE, artiste plasticien, dans son atelier. Ils ont manipulé les outils, réalisé le plateau de jeu, les éléments de décor ainsi que les pions et les cubes. Ils ont ensuite décoré toutes les pièces du jeu.

Sélectionné pour le Festival Art et Alpha, le projet a fait l’objet d’un reportage pour le festival, et a été présenté par les participants à la Maison des cultures et de la cohésion sociale le 3 mai 2019. A la rentrée, l’outil a été présenté à l’exposition Arts et alpha sans frontière qui s’est déroulée pendant tout le mois d’octobre au PointCulture Bruxelles. Dans ce cadre, les participants ont eu l’occasion de présenter l’outil et leur démarche devant un grand nombre de membres d’associations. Ils l’ont également présenté aux enfants de l’Ecole de devoirs de La Rue et il a été diffusé au grand public en décembre au Théâtre de la parole.

À la carte | Tout voir

– Le jeu comme outil de la construction identitaire (différents types de jeu pour se forger une identité, une estime de soi)
– Le jeu comme facteur de socialisation (mon existence par rapport aux autres et des autres par rapport à moi- même, mes qualités et mes compétences)
– Le jeu comme outil de construction du savoir
– Le jeu comme source de motivation au plaisir
– Le jeu comme outil de développement de l’imaginaire
– Le jeu comme outil d’analyse du monde
– Le jeu comme outil pour développer la pensée créative
– La création artistique collective pour stimuler la cohésion de groupe et les relations intergénérationnelles
– La rencontre avec une forme d’artisanat original pour sensibiliser à la création

Emprunt du jeu sur demande pour les écoles, associations et bibliothèques.

info@theatredelaparole.be – +32 (0)2 736 69 50